Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 juin 2016 2 21 /06 /juin /2016 07:23
Horaires 2016: de fin mars à mi-novembre
mercredi 9h 12h et 14h-19h
vendredi 9h 12h et 14h-19h
samedi 9h 12h
et toute la semaine en periode cueillette
 
Nous continuons notre "tour" des habitants participant à la vie du quartier par leurs métiers dans le quartier même.
Ici, il ne s'agit pas de nouveaux venus car la famille Beaume est bien connue dans le quartier par les "anciens".
Un bon nombre de "nouveaux" la connaisse aussi puisque ils peuvent venir chercher légumes et fruits à deux pas de chez eux au bout du chemin de la Renardière juste au sud de la rue Garcie Lorca. Il y a aussi 2 parking faciles pour ceux qui viennent de plus loin.
 
Au niveau indice carbone, vous êtes sûr qu'on se rapproche des records vu que la majorité des produits sont issus des champs tout autour de la ferme à moins de 400m du lieu de vente. L'exploitation familiale travaille dans l'extra-frais avec des apports "en live" selon le besoin. Les cultures sont en tunnel froid (sans chauffage). Par rapport au plein champ, cela protège les cultures de la grêle, du vent ou du trop de soleil.
 
Pour les fraises, aubergines, tomates, poivrons, la famille Beaume utilise la lutte intégrée c'est à dire l'introduction de ravageurs utiles.
 
La ferme fournit la Cuisine Centrale de la commune en produits frais et locaux.
 
Pour les produits qui ne viennent pas de la ferme, cela peut être par exemple les pois chiche de Guillaume (cf. article), le fromage d'Isabelle Cacard, les oeufs de Céline (Cornillon Confoux), le miel de la famille Escarrat (Salon) ou l'huile d'olive bio de la famille Rey (St Martin de Crau).
Enfin de saison un circuit direct, un peu particulier, vous alimente en pommes sans aucun passage en réfrigérateur: il s'agit des cousins de Gap (Le Freissinousse). Nous vous invitons à goûter au moins une fois le jus de pomme et le pétillant, régulièrement médaillé à la foire de Paris
A cela, on peut ajouter les confitures maison, les astuces et recettes, les promos ou la cueillette en fin de saison des fraises directement dans les champs pour confiture, sorbets ou autres...
 
Enfin vous êtes assuré d'être toujours reçu avec le sourire, ce qui rajoute au plaisir de s'arrêter et fait du bien surtout en ce moment.
Quant au nom de la ferme, il suffit de lever les yeux pour voir les hirondelles entrer et sortir, se caler tranquillement sous le toit du hangar.
 
 

A noter: Un nouveau service est a votre disposition: il sagit du legsfruit' drive tous les vendredi 3 paniers vous sont proposés:

  • 1 à 30 euros
  • 1 à 15 €
  • 1 à 10 €

Il suffit de le commander par sms au 0687489229 de donner l'heure approximative à laquelle vous comptez le récupérer et nous mettons tout en oeuvre pour qu'il soit juste prêt quand vous arrivez:   PREPAREZ L'APPOINT pour un service express de produits frais et locaux Emoji

Bien sur nous continuons ce jour la vente traditionnelle

La ferme aux hirondelles
La ferme aux hirondelles
La ferme aux hirondelles
Repost 0
14 mai 2016 6 14 /05 /mai /2016 14:38

En poursuivant le tour des commerçants qui rendent le quartier plus vivant, nous faisons aujourd'hui un clin d'oeil à la famille Cocaj qui tient depuis plusieurs années la boulangerie Le Pétrin à l'entrée de Bel-Air "côté Salon".


La famille Cocaj est originaire du Kosovo. La famille travaille d'arrache pied et chacun participe à l'entreprise familiale. La maman et les filles vous accueillent avec le sourire tout en s'affairant au comptoir où en servant les tables pendant que le papa est le maître du fournil.


La boulangerie "Le Pétrin" est le pivot des quelques commerces à l'entrée de Bel-Air (brasserie La Mezzanine, baraque à frites et le stand de légumes ouvert en saison) côté Salon. Elle présente de très larges heures d'ouvertures, au moins de 06h à 20h, en continu tous les jours y compris les dimanches.


Avec une politique de prix bas, la famille Cocaj propose également des paniers repas, sandwichs à emporter et boissons fraîches dès "potron-minet" comme on disait avant.


Elle vous accueille aussi autour de cafés expresso, sert des repas le midi que ce soit sur la terrasse à l'extérieur ou à l'intérieur.


En revenant du cente ville, arrêtez vous une fois si ce n'est déjà fait et venez découvrir la différence d'une ambiance familiale par rapport aux grandes chaînes de boulangerie industrielle.

Faire "salon" au pétrin?
Faire "salon" au pétrin?
Repost 0
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 06:46

Pains & Cacao - La passion du pain & ces valeurs…


L'article a mis un peu de temps "à lever" mais vous trouverez ci-dessous l'interview de Florian et Marie-Ange Huchedé.

Ils ne viennent pas d'arriver puisque cela va fait plus de 2 ans qu'ils sont là (décembre 2013) mais bon on n'avait pas encore pris le temps d'échanger tranquillement...
Et Florian peut alors vous parler longtemps sur la boulangerie, la pâtisserie, les farines, les valeurs qui le font vivre… Il parle avec un petit sourire au coin des lèvres et dans les
yeux… et plein de passion.


Marie-Ange est originaire de Nîmes alors que Florian est nantais. Avant de se lancer dans la reprise de la boulangerie de Bel-Air, Florian est riche de 17 années de pâtisserie, sa formation de base. Il a été apprenti chez plusieurs artisans dont un meilleur ouvrier de France et deux compagnons du devoir. Cela enracine profondément l'obsession du bon, de la rigueur, l'exigence. Il est impossible dès lors de ne pas travailler avec de beau produit. Rapidement il a connu plusieurs entreprises avec des postes à responsabilités… Le couple a aussi parcouru différentes régions dont le Gard, la Haute-Savoie, la Suisse… et puis l'opportunité s'est présentée à Bel-Air d'ouvrir leur boutique.


Pour la partie boulangerie, Florian est retourné « en apprentissage » avec des stages de perfectionnements proposé par la minoterie familiale Giral à Orange avec qui ils travaillent, mais aussi chez des anciens patrons devenu amis aujourd'hui. Il nous confie même : « il m'arrive parfois de les appeler pour demander DIVERS conseils techniques »
Le démarrage a été difficile, mi-décembre n'est pas la saison conseillée pour reprendre une boulangerie. Le four au fuel a joué quelques tours à Florian mais maintenant il ne le changerait pour rien au monde vu sa capacité d'avaler les fournées de baguettes les unes après les autres : « ilbooste ».

Le couple a été très bien accueilli par le quartier même s'il faut toujours un temps d’apprivoisement. « Au début  les clients entraient dans le magasin, demandaient une baguette « BIEN » blanche et ressortais sans rien (selon Florian le pain peu cuit est indigeste, de plus avec juste 2 minutes de cuissons supplémentaire, il développe tous ces arômes) cette constatation était quand même un peu déstabilisante ».
Maintenant avec la confiance, ils se laissent tenter et essayent d'autre chose car Florian est toujours en recherche d'association de céréales, de goûts nouveaux… « le métier a beaucoup évolué ces 10 dernières années »


Le couple a aussi des convictions d'où un travail en local (moulin de Grans, fruits et légume de chez BEAUME...), cette exigence du bon produit ainsi que l'utilisation de farine de qualité Label Rouge, tradition française, de levain naturel maison, de beurre AOP pour la viennoiserie, de chocolat VALRHONA ou encore de belles framboises fraîches... Il le travaille au quotidien « du tout fait maison » (ce qui étonne bon nombre de représentants en matières 1er) l'un d'eux a même déclaré « vous êtes un Marsien », c’est dire le nombre de boulangers qui achètent du tous fait « surgelé » mais NON pas chez Pains & Cacao !!!


Pour la pâtisserie une spécialité maison est à l’honneur : Le Royal, un croustillant praliné associer à une mousse chocolat noir 66% de cacao, « ça déchire » affirme t'il.
Pour son pain de « GRANS » (farine issu de l'Agriculture biologique), Florian opte pour le levain naturel pour remplacer la levure industrielle qui casse le bon goût du pain. Il en fait son cheval de bataille.  
Aujourd'hui avec acharnement de travail, l'entreprise se développe et permet de créér de l'emploi. En plus de Marie-Ange, deux vendeuses et trois apprentis en boulangerie-pâtisserie viennent compléter  l'équipe.
Florian était correcteur d'examens pratique, il a eu a former plus d'une dizaine d'apprentis, car la transmission au jeunes est une valeur fondamentale pour lui :
« le métier se doit de perdurer et dans le bon sens, sans avoir a ouvrir des centaines de cartons de gâteaux ou autres viennoiseries... »
 L'adaptation au mode de vie actuel passe aussi par le développement d'une partie traiteur «snacking»
Avec encore de l'innovation dans les recherches avec par exemple un petit pain au curcuma et lin brun associer à la tomate, au chèvre frais et basilic, le « burger froid » : un pain aux graines qui allie du bœuf cuit, tomate, salade, oignon rouge, cornichon et sauce barbecue.

Bon on arrête là, si vous voulez en savoir plus, il suffit d'aller les voir en dehors des heures de pointe pour discuter, ou juste faire les curieux ...Jeter un œil sur leur page facebook… Et surtout, si ce n'est déjà fait, déguster les produits, découvrez la différence, voire oser une aventure gourmande…
 

https://www.facebook.com/Pains-Cacao-597860813641300/timeline/

La semaine des éclairs

La semaine des éclairs

Un joli cadeau pour l'inauguration de la chapelle

Un joli cadeau pour l'inauguration de la chapelle

Repost 0
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 10:50

Bonjour à tous,

Nous avons un boulanger-patissier en "centre bourg" plein d'idée

Il vous propose en ce moment une dizaine de type d'éclair pour faire découvrir autre choses que les traditionnels café-chocolat-vanille.

Si vous êtes un peu gourmand et curieux, allez tenter l'aventure....

Repost 0
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 18:43

Un interview de Catherine Ponçon

 

Elle a 27ans et issue d'une famille traditionnelle de Bel-air (petite nièce de Maurice Ranc). Son père Stéphane avec Joëlle son épouse ont fait de l'agriculture hors sol pendant 17 ans dans la Drome. Gestion à l'ordinateur, vente en grosse quantité… une entreprise rentable dans la système actuel de productivité maximale où le prix bas est la seule valeur qui compte.


Stéphane souhaitait retourner au sud des Alpilles, retrouver les paysages de son enfance et permettre à ses enfants de pouvoir aller voir pousser les légumes. C'est le retour en 2002 avec mise en place d'une production bio. L'entreprise est nettement moins rentable, la vie pas toujours facile mais a plus de sens : faire du bon, du bio qui ne met pas en péril la terre pour les générations futures...

 

Catherine arrive ainsi à Bel-Air en 2002. Dès l'âge de 3ans elle voulait être fermière (on ne parlait pas bio à l'époque). Titulaire d'un BTS en production horticole (ce qui ne se limite pas aux fleurs mais concerne le maraichage, les pépinières… tout sauf les grandes cultures) elle obtient une licence pro en Agriculture bio, Conseil et Développement. Durant cette licence elle note qu'en Provence on a la diversité en production végétale bio dans l'offre en circuit court (1 intermédiaire maximum) et en vente directe mais très peu de chose en production animale (dans le limousin c'est l'inverse). Elle décide donc de faire de l'oeuf bio mais à l'échelle humaine et locale. La production industrielle bio ne l'intéresse pas. Elle veut remettre en premier le respect de la nature, de l'humain et du cadre de vie en général.

 

Car Catherine a de la volonté et défend des valeurs même si cela lui coûte : la nourriture pour l'élevage bio de poules coûte 2 fois plus cher que pour les poules de plein air. Le consommateur traditionnel ne voit pas trop la différence avec une poule élevée en plein air(nota) et la différence de prix est bien faible d'où une marge très petite.

 

Catherine vend ses oeufs

  • dans les AMAP comme celle de Bel-Air à l'ancienne école le mercredi de 18 à 19h entre autres ;
  • au marché du samedi matin à Salon devant St Michel (marché bio)
  • au marché du lundi soir de 16 à 19h sous la grande halle à St martin de Crau

Elle souhaite peu à peu diminuer la part de production d'œufs et faire du maraichage diversifié en bio.

 

Mais Catherine est aussi une banquière !!

 

En cohérence avec sa réflexion pour remettre l'humain au centre en respectant la nature, Catherine milite à Transition et notamment à la monnaie locale pour que l'argent redevienne un outil d'échange et pas un outil de spéculation. Vous pouvez ainsi échanger des euros pour des roues (1€ = 1 roue) à son étal.


Les montants correspondant à l'achat de roues sont transmis à la NEF, banque n'intervenant pas dans la spéculation via des actions ou produits dérivés… Celle-ci s'engage à financer des crédits pour des acteurs locaux.


Vous pouvez acheter vêtement, alimentation… dans plus de 200 commerces dans le sud du Vaucluse dont 60 en Pays Salonais en ce début 2016 qui signent une Charte Ethique (Charte et liste des commerces acceptant la Roue). En achetant des roues, vous savez que vos achats participeront entièrement à la dynamique locale économique.


Si vous voulez en savoir plus n'hésitez pas à l'interroger au marché. Elle vous invite à découvrir ce thème et les réflexions pour un avenir plus durable à la semaine du cinéma qui débutera le 21 janvier à Salon.

La semaine de la Transition (http://salontransition.fr/)

 

Nota : sur l'emballage des œufs de poule vous pouvez lire le type d'élevage des poules :

3 industriel, poules dans des cages sans lumière du jour
2 bâtiment fermé avec poules au sol
1 plein air avec accès à l'air libre
0 bio = 1 + aliment bio sans traitement chimique

une fermière banquière!?
Repost 0
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 21:42


Dans le petit tour de "nouveaux" commerçants sur le quartier, on s'arrête aujourd'hui chez Guillaume Gomez. Ce n'est pas tout à fait un nouveau car la famille est sur le quartier depuis un certain temps mais il en est à sa deuxième année de vente de sa production.

Si vous souhaitez baisser votre indicateur carbone, arrêtez vous chez lui chemin de la Chapelle, côté Grande Carraire.


Guillaume, 21 ans, vous proposera ses productions belairoises: légumes, fraise, melon, pastèque. Il les cultive depuis 2 saisons en plein air mais la grêle et les orages l'ont un peu refroidi: certaines seront sous serre l'année qui vient. Les terres sont à Bel-Air juste à côté. Certaines étaient en repos depuis un certain temps. Les légumes s'y trouvent particulièrement bien avec une production plus importante et une saveur plus prononcée à découvrir.


Guillaume vend également les fromages de chèvres d'Isabelle (La ferme de l'Authentique en face de l'hippodrome), et des fruits (pomme, poire de Cabannes et Sénas). On y trouve aussi de temps en temps des surprises de saison comme quelques super cèpes cet automne.

Guillaume est discret, avec toujours un petit sourire tout proche et plein de délicatesse.

On n'est pas dans la même taille évidemment que chez Francis Martino ou la famille Beaume mais il mérite d'être découvert. En début de semaine il est un des rares ouverts sur le quartier à notre connaissance.

Heures d'ouverture:

Du lundi au samedi:


10h à 19h30 en hiver
07h à 20h30 l'été


Si vous ne le trouvez pas dans le hangar, regarder sur votre gauche, une sonnette vous permet de faire signe à la famille. Attention en entrant dans la propriété aux poules et autres animaux....

Venez découvrir Guillaume et sa production locale
Venez découvrir Guillaume et sa production locale
Repost 0
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 22:36

Bonjour à tous,

Le "centre bourg" de Bel-Air bouge beaucoup et des professionnels vont participer à la vie de notre quartier. Même si les "nouveaux commerçants" ont eu déjà droit à des articles dans La Provence et le Régional nous avons décider d'aller à leur rencontre pour qu'ils puissent un peu se présenter et faire part de leur projet, de ce qui les anime...

Si ces "reportages" vous intéressent que ce soit pour les faire ou vous faire interviewer merci de nous contacter.

Nous avons rencontré Christophe et Stéphanie Pouget qui gèrent le "petit supermarché" U.

Christophe est originaire de Salon de Provence. Il a fait carrière dans la distribution. Actionnaire dans la coopérative des magasins U, il décide de s'installer et se penche sur plusieurs dossiers quand il tombe sur celui de Bel-Air. Au-delà de l'accroche sentimentale il y a l'étude de marché. Le nombre d'habitants (autant qu'à Grans), la présence de la Zone d'Activité et d'autres commerçants valident la possibilité de se "jeter à l'eau".

Pour Christophe les points forts de son installation se déclinent en quelques mots:

  • un supermarché et non une épicerie: plus de 4000 références à des prix compétitifs issus de Système U, un contrôle qualité exigeant
  • un service de proximité à visage humain par rapport aux grandes surfaces
  • gain de temps et facilité d'achat par rapport aux queues traditionnelles anonymes en caisse d'hypermarchés
  • un magasin de quartier avec des légumes & fruits d'origine locale pour certains (travail avec M.M.Trabuc et Revertère entre autres...)

En plus de Christophe et Stéphanie, Nunzia et Aurélien vous accueillent sur de larges plages d'ouverture:

du lundi au vendredi: 08h30-12h30 et 14h30-19h30

samedi: 08h30-19h30

dimanche: 08h30-12h30

Allez jeter un coup d'oeil si ce n'est déjà fait, vous serez surpris!

Certains de nos seniors ont déjà leur habitude, la proximité du logement sans besoin de voiture pour les courses est notamment très apprécié

Christophe et Stéphanie

Christophe et Stéphanie

Repost 0
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 20:45

Nous habitons un quartier qui a encore un certain nombre d'agriculteurs. Certains d'entre eux vous proposent une vente à proximité pour un échange gagnant-gagnant:

le consommateur va pouvoir trouver:

  • des légumes et fruits qui n'ont pas fait de réfrigérateur et qui durent donc plus longtemps
  • des produits de meilleure qualité à meilleur prix
  • un vendeur qui tient à vos achats réguliers
  • des lieux, non-anonymes, où l'on peut faire connaissance, se retrouver, échanger...

l'agriculteur va pouvoir

  • trouver des débouchés de ses productions en dehors de la concurrence exacerbée de la grande distribution
  • tisser des liens de fidélité
  • maintenir son activité

nous allons tous permettre:

  • une réduction du gaspillage de nourriture (plus de 30% dans les circuits de distribution et chez soi actuellement)
  • une petite réduction de la production du CO2 et donc un petit plus pour nos enfants
  • le maintien de gens travaillant sur le quartier et s'occupant de notre environnement mais aussi de notre sécurité (les vols se font généralement en cours de journée pendant qu'un grand nombre travaille à l'extérieur)

Nous vous invitons donc, si ce n'est déjà fait à découvrir, les lieux de vente directe dans le quartier ou à proximité immédiate. Nous avons noté, mais merci de nous faire part d'autres initiatives, des lieux suivants et dates suivantes:

 

Vente chez le propriétaire:

  • Famille Beaume
    • Chemin de la Renardière c4 sur le plan du centre de Bel-Air en face de la rue G.Lorca
    • 04.90.53.69.78
    • mercredi: 09h-12h/15h-18h
    • samedi matin de 09h à 12h

 

  • Famille Martino
    • Vieux chemin d'Istres, d4 sur le plan du centre de Bel-Air entre Philibert et le chemin des Bergeronnettes
    • 06.09.24.45.43
    • du mercredi au samedi: 10h-12h/15h-18h
  • Guillaume Gomez
    • Intersection Grande Carraire et Chemin de la Chapelle D4 sur le plan général
    • Du lundi au samedi à partir de 10h

 

Marchés avec producteurs de Bel-Air

 

  • Quartier Michelet, chemin des Cabans au bout du Bld de Glanum avec entre autres les familles Ponçon (légumes bio), Giraud et Martino
    • les jeudis de 16h à 18h

 

  • Place Morgan
    • les samedis matins

 

  • Devant l'église St Michel
    • les samedis matins (marché bio avec légumes, fromages, pain)

 

  • Devant le bar le dimanche matin, l'essai de marché n'est pas satisfaisant pour l'instant et les agriculteurs et la vendeuse d'huitres ont abandonné mais il reste les poulets rotis...

En résumé, vous pourrez bientôt faire vos courses auprès des agriculteurs de Bel-Air du mercredi au dimanche. Qu'on se le dise!

 

Localisation dans ou à proximité du quartier:

 

Légumes, CO2 et économie locale..
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de CIQ de BEL-AIR
  • : Nouvelles sur l'activité du quartier de Bel-Air à Salon de Provence Inscrivez vous à la Newsletter en bas de page pour être informé(e) des nouveaux articles.
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens